6- Fonction =si() avancée

ANNEXE 2 – Fiche de renseignements et Devis

ANNEXE 3 – Exemples pour tester votre travail

La fonction SI() est composée de 3 arguments :

  1. le test logique
  2. ce qui apparaîtra dans la cellule où l’on construit la formule si la réponse au test est OUI (ou VRAI)
  3. ce qui apparaîtra dans a cellule où l’on construit la formule si la réponse au test est NON (ou FAUX)

=SI(Condition;action si condition vérifiée;action si condition non vérifiée)

La Condition (ou test logique) se fait toujours en comparant 2 choses (2 cellules entre elles, le contenu d’une cellule avec un nombre ou un texte, 2 calculs, etc… Au niveau des Conditions plusieurs opérateurs sont utilisables :

  • = égal à
  • > supérieur à
  • < inférieur à
  • <> différent de
  • >= supérieur ou égal à
  • <= inférieur ou égal à

La réponse à la question posée dans le test ne pourra avoir que 2 résultats : VRAI ou FAUX  Dans les 2 cas on va écrire dans la formule le résultat que l’on voudra voir apparaître dans la cellule. Le résultat que l’on veux obtenir peut être de natures différentes. Pour chacun d’eux, voici une liste des résultats possibles, et la façon de les écrire dans la formule pour les obtenir :

  • Affichage d’un nombre ……………………..: saisir le nombre dans la formule
  • Affichage d’un texte ………………………….: saisir le texte entre guillemets
  • Affichage d’un résultat de calcul………….: entrer la formule de calcul
  • Affichage du contenu d’une cellule………: entrer les références de la cellule
  • Affichage d’un zéro …………………………..: saisir 0
  • Aucun affichage ……………………………….: saisir ” “

La fonction SI() n’autorise que 2 réponses possibles. Si le problème à résoudre comporte 3 réponses possibles, il faudra procéder par élimination en utilisant, successivement, 2 fonctions SI(). Les 2 fonctions seront imbriquées.

=SI(Test1;Vrai Test1SI(Test2;TVrai Test2;faux test2))

la 2ème fonction SI() s’exécutera si (et seulement si) la réponse au TEST1 est “FAUX“.

Plutôt que d’écrire les montants dans la formule, il est préférable faire référence aux cellules contenant ces montants, qui se trouvent dans la feuille de calcul où vous avez construit les tableaux de tarif. De cette façon, en cas de changement tarifaire, il ne sera pas nécessaire de modifier les formules de calcul.