Téléchargez ce manuel au format PDF

TABLE DES MATIERES

Fonctions ET() & OU()

La focntion ET()
La fonction OU()

Trier des données

Trier des données

Trier des données dans l'ordre croissant
Trier des données dans l'ordre décroissant

Le groupe de travail

Utiliser le groupe de travail
Liaisons et consolidation
Liaison entre feuilles de calcul
Consolider des tableaux
Consolidation à l'aide d'une formule de calcul
Consolidation par le menu Données-consolider

Listes personnalisées et images

Utiliser des listes
Créer ses propres listes
Insérer des images
Insérer des images à partir d'un fichier connu
Insérer des images à partir d'une bibliothéque d'images
Traitement de l'image insérée

Le mode plan

Travailler en mode plan
Création d'un plan
Utiliser le mode plan

Les macro commandes

Les macro commandes
Construction d'une macro commande
Exécution des macros
Incorporation d'un bouton macro sur la feuille de calcul

Protection des documents

Protection des cellules
Protection de toutes les cellules d'une feuille de calcul
Protection de certaines cellules d'une feuille de calcul
Utilisation d'une feuille de calcul partiellement protégée

Protection du classeur
Protection du fichier


FONCTIONS ET() & OU()

 

Les fonctions ET() et OU(), s'utilisent en combinaison avec la fonction SI().

La fonction SI() cherche à déterminer quelle action sera réalisée en fonction d'une condition (ou test) posée :

=SI(Condition;action si condition vérifiée;action si condition non vérifiée)

 

Les fonctions ET() et OU() vont être utilisées dans la condition (ou test) posée en fonction du résultat attendu

 

 

La fonction ET()

 

Les conditions posées dans le test de la fonction SI() seront multiples et pour que la réponse aux conditions soit "VRAI", il faudra quelles se vérifient toutes.

=SI(ET(Cond1;Cond2;...;CondN);action à réaliser si les N conditions sont satisfaites;action à réaliser si au moins une des conditions n'est pas satisfaite)

 

Exemple : On désire attribuer une ristourne de fin d'année de 2% aux clients qui remplissent les 2 conditions suivantes : être grossiste ET avoir acheté plus de 100 000 € de marchandises chez nous.

Nos clients sont répertoriés dans le tableau ci-dessous.

A
B
C
1
Nom du client
Type de client
Achats
2

EMELINE

Grossiste

67 000 €

3

ACQUIN

Détaillant

138 000 €

4

HENDOL

Grossiste

213 000 €

5

JUNEZ

Détaillant

59 500 €

On crée une colonne ristourne et on saisi dans cette colonne la formule suivante :

=SI(ET(type de client="grossiste";achats>100000);achats*2%;0)

 

Remarque : Cette formule peut être recopiée sur les lignes suivantes. On remarque que l'on utilise les nom des en-têtes de colonnes. Cette technique fonctionne indépendamment des fonctions SI(), ET() et OU().

A
B
C
D
1
Nom du client
Type de client
Achats
Ristourne
2

EMELINE

Grossiste

67 000 €

0 €

3

ACQUIN

Détaillant

138 000 €

0 €

4

HENDOL

Grossiste

213 000 €

4 260 €

5

JUNEZ

Détaillant

59 500 €

0 €

 

La fonction OU()

Les conditions posées seront multiples et pour que la réponse aux conditions soit "VRAI", il faudra que l'une au moins se vérifie.

=SI(OU(Cond1;Cond2;...;CondN);action à réaliser si au moins une des conditions est satisfaite;action à réaliser si aucune des conditions n'est satisfaite)

 

Exemple : Une entreprise souhaite verser une prime de fin d'année à ses représentants s'ils remplissent l'une OU l'autre des conditions suivantes :

  • Avoir plus de 5 ans d'ancienneté
  • Avoir réalisé plus d' 1 Million d'euros de chiffre d'affaires.

Les représentants sont répertoriés dans le tableau suivant :

A
B
C
1
Nom du Représentant
Années d'ancienneté
Chiffre d'affaires
2

ARMAND

3

1 213 000

3

FLORA

6

997 000

4

NINIAN

7

1 016 000

5

SEBATI

1

757 000

 

On crée une colonne PRIME et on y construit la formule suivante :

=SI(OU(années d'ancienneté>5;chiffre d'affaires>1000000);1000;0)

 

Remarque : Cette formule peut être recopiée sur les lignes suivantes. On remarque que l'on utilise les nom des en-têtes de colonnes. Cette technique fonctionne indépendamment des fonctions SI(), ET() et OU().

A
B
C
D
1
Nom du Représentant
Années d'ancienneté
Chiffre d'affaires
Prime
2

ARMAND

3

1 213 000

0 €

3

FLORA

6

997 000

0 €

4

NINIAN

7

1 016 000

4 260 €

5

SEBATI

1

757 000

0 €

 


TRIER DES DONNEES

 

  •   
  • Trier des données

    Vous avez conçu, par exemple, un tableau dans Excel comportant une liste de noms, prénoms et date d’entrée dans l’entreprise.

     

     Vous pouvez trier les données de ce tableau en fonction du (ou des critères) désirés.

    Pour ce faire, vous allez utiliser les outils correspondants :

     Si vous souhaitez trier ce tableau dans l’ordre croissant des dates d’entrée dans l’entreprise :

    • Cliquer sur une cellule de la colonne comportant les dates d’entrée (cette cellule doit comporter des données),
    • Cliquer sur le bouton (tri croissant).

    Si vous souhaitez trier ce tableau dans l’ordre décroissant des dates d’entrée dans l’entreprise :

    • Cliquer sur une cellule de la colonne comportant les dates d’entrée (cette cellule doit comporter des données),
    • Cliquer sur le bouton (tri décroissant).

     

    Si le tri porte sur 2 critères ou plus

     

    Pour opérer un tri alphabétique du tableau ci-dessus, on va être confronté au probléme dhomonymie de deux salariés. Si l’on effectue un tri uniquement sur les noms de famille, VALOIR Alain restera positionné sous VALOIR Julien.

    Pour trier en même temps sur le nom de famille et sur le prénom, il faut utiliser le menu Données – Trier.

    On dispose alors de trois clés de tri (ou critères de tri) pour réorganiser le tableau.

     

     

    Pour obtenir un classement alphabétique dans l’exemple ci-dessus, la première clé de tri sera le nom de famille ; la seconde le prénom.

    Pour effectuer un tri sur plusieurs critères :

    • Cliquer sur une case quelquonque du tableau
    • Ouvrir le menu Données – Trier
    • Dérouler la zone de liste pour sélectionner " Nom "
    • Dérouler la zone de liste de la deuxième clé pour sélectionner " Prénom "
    • Valider en cliquant sur OK

     

     

     

    On peut déterminer également une 3ème clé dans le cas où il existerait des homonymes de nom et prénom et que l’on désirerait les classer par date d’entée.

     

    Comment procède Excel ?

     

    Bien sûr, il est possible d’utiliser une seule clé. Par exemple pour obtenir un classement par date d’entrée, la 1ère et unique clé de tri sera la colonne " date d’entrée " contenant les dates d’entrée.

     

    Options de tri

    Pour modifier les options de tri on clique sur le bouton. La boîte de dialogue suivante s’ouvre :

     

    Cette boîte permet de définir un autre ordre de tri que l’ordre croissant ou décroissant. Pour cela, à la place de " Normal ", Excel va nous proposer une liste d’ordres possibles. Ces ordres de tri sont ceux que l’on retrouve dans les listes incrémentées.

     

    On choisi également dans cette boîte, le sens du tri :

     


  • LE GROUPE DE TRAVAIL
  • Utiliser le groupe de travail

     Pour construire un tableau identique sur plusieurs feuilles de calcul, il est toujours possible d’utiliser les fonctions de recopie de cellules (copier - coller). Cependant, ce procédé ne permet pas de recopier la largeur des lignes et des colonnes, la mise en page, la protection des cellules (voir page *), etc..

     

    On utilise alors une autre notion, celle du groupe de travail.

    Principe :

    • On choisi la feuille sur laquelle on va travailler.
    • On sélectionne dans le classeur les feuilles de calcul sur lesquelles le travail doit être effectué en cliquant sur leur onglet tout en tenant la touche Ctrl enfoncée.

     

    Dès lors, dans la barre de titre de chaque feuille s'affiche à présent, le nom de la feuille suivi de la mention [Groupe de travail].

    Toutes les actions (saisie, mise en forme, mise en page, impression, etc.) opérées sur la feuille active, seront automatiquement prises en compte sur les autres feuilles appartenant au groupe de travail.

    Pour quitter le groupe de travail, on active une feuille n’appartenant pas au groupe de travail, en cliquant sur son onglet.

     

    Exemple :

    Le directeur de la société Brico reçoit les résultats de la production de ses deux usines et désire regrouper ces données dans un tableau récapitulatif. Pour obtenir ce résultat, on va construire trois tableaux. un pour chacune des deux usines, et un troisième qui servira de récapitulatif. Ces trois tableaux, identiques, peuvent se construire en une seule fois.

     

    Ouvrir un nouveau classeur et renommer les trois premières feuilles sous le nom :

    Par défaut, une seule feuille du classeur est active, ce qui signifie que si l'on construit un tableau sur la feuille active, les autres feuilles du classeur resteront vierges. pour que le tableau que l'on construit dans une feuille se reproduise automatiquement et simultanément sur les deux autres feuilles, on va utiliser la notion de groupe de travail.

    Sélectionner les feuilles " Synthèse ", " Usine 1 " et " Usine 2 " en cliquant sur leur onglet tout en maintenant la touche Ctrl enfoncée.

    Dans la barre de titre de chaque feuille s'affiche à présent, le nom de la feuille suivi de la mention [Groupe de travail]

    Commencer à construire votre tableau dans la feuille active. On constate que les données saisies dans la feuille Synthèse se répercutent automatiquement dans les feuilles Usine 1 et Usine 2

    Quand les données communes aux trois tableaux ont été saisies (mise en page, mise en forme des cellules, etc...), il faut abandonner la notion de groupe de travail. Pour cela il suffit de rendre active une autre feuille simplement en cliquant sur son onglet. La mention [Groupe de travail] disparaît.

    On peut donc maintenant saisir les données spécifiques aux feuilles Usine 1 et Usine 2.

     

     


  • LIAISONS ET CONSOLIDATION

     

  •  

    Liaison entre feuilles de calcul

    Pour obtenir sur une feuille de calcul des résultats utilisant des nombres saisis sur d’autres feuilles de calcul on va simplement construire une formule de calcul.

    D’après l’exemple ci-dessus, on va construire une formule de calcul permettant de totaliser dans le tableau " Synthèse " les chiffres des usines 1 et 2.

    Il n’est pas indispensable d’avoir construit ces tableaux par l’intermédiaire du groupe de travail pour pouvoir réaliser la formule de calcul. De même, l’emplacement des tableaux dans la feuille de calcul ne doit pas obligatoirement être la même.

     

    Après saisie les tableaux se présentent sous la forme suivante :

    feuille de calcul nommée Usine 1 :

     

     

    feuille de calcul nommée Usine 2 :

     

     

    feuille de calcul nommée Synthèse :

     

     

     

    On va totaliser sur la feuille " Synthèse " les ventes de janvier pour les deux usines. On va procéder comme suit :

    • Se positionner dans la cellule où devra apparaître le résultat. Il s’agit de la cellule C3 de la feuille " Synthèse ".
    • Taper au clavier le signe " = ". Celui-ci s’affiche dans la barre de formule.
    • Cliquer sur l’onglet de la feuille " Usine 1 ". Celle-ci s’affiche à l’écran.
    • A l’aide de la souris, cliquer sur la cellule contenant les ventes de janvier pour l’usine 1. Il s’agit ici de la cellule C3.
    1.  

      Dans la barre de formule s’inscrit :

      =USINE 1!C3
    1. Excel indique le nom de la feuille de calcul et celui de la cellule auquel on désire se référer. On remarque qu’il s’agit d’une référence relative (voir Excel niveau 1).
      • On continue ensuite la construction de la formule en tapant le signe " + ".
      • Cliquer sur l’onglet de la feuille " Usine 2 ". Celle-ci s’affiche à l’écran.
      • A l’aide de la souris, cliquer sur la cellule contenant les ventes de janvier pour l’usine 2. Il s’agit ici de la cellule C3.

     

    Dans la barre de formule s’inscrit :

    =USINE 1!C3+ USINE 2!C3

    On termine la formule en appuyant sur la touche Entrée.

    Ce calcul est dynamique, c’est à dire que les modifications qui seraient apportées dans la feuille Usine 1 ou Usine 2, seraient automatiquement répercutées sur la feuille Synthèse.

    Toutes les formules de calcul d’Excel peuvent être utilisées selon ce principe (somme, moyenne, max, etc.).


    Consolider des tableaux

     Un moyen plus simple et plus rapide permet de totaliser dans un tableau de synthèse des nombres contenus dans d’autres tableaux.

    D’après l’exemple ci-dessous, on va consolider dans le tableau " Synthèse " les chiffres des usines 1 et 2.

    Après saisie les tableaux se présentent sous la forme suivante :

    feuille de calcul nommée Usine 1 :

     

     

    feuille de calcul nommée Usine 2 :

     

     

    feuille de calcul nommée Synthèse :

     

     

    Il s'agit à présent de consolider les données des deux feuilles "Usine 1" et "Usine 2" dans la feuille "Synthèse".


    Consolidation à l’aide d’une formule de calcul

    Il n’est pas indispensable d’avoir construit ces tableaux par l’intermédiaire du groupe de travail pour procéder à une consolidation. Par contre, dans cette méthode, l’emplacement des tableaux dans les différentes feuilles de calcul à consolider doit être obligatoirement le même. De plus, les feuilles à consolider doivent se suivre dans le classeur.

    La méthode de consolidation est la suivante :

    Dans la barre de formule apparaît alors :

    =SOMME('Usine 1:Usine 2'!C3)

     

    Cette formule permet d’additionner toutes les cellules C3 des feuilles de calculs dont les onglets se trouvent entre la feuille usine 1 et la feuille usine 2 (celles-ci incluses)

    Cette formule utilise des références relatives (voir Excel niveau 1). Il est donc possible de recopier cette formule sur les autres cellules du tableau.

    L’emplacement des tableaux dans les différentes feuilles de calcul à consolider doit être obligatoirement le même. De plus, les feuilles à consolider doivent se suivre dans le classeur. La feuille de synthèse ne doit pas se trouver au milieu des feuilles à consolider dans le classeur. L’emplacement de la formule de calcul dans le tableau de synthèse n’a pas d’importance.


     

    Consolidation par le menu Données - consolider

    Il n’est pas indispensable d’avoir construit ces tableaux par l’intermédiaire du groupe de travail pour procéder à une consolidation. Dans cette méthode, l’emplacement des tableaux dans les différentes feuilles de calcul à consolider ne doit pas être obligatoirement le même. De plus, l’ordre des feuilles à consolider dans le classeur n’a pas d’importance.

    Dans l’exemple qui va suivre, le tableau de synthèse sera construit automatiquement. Il n’est donc pas nécessaire d’en élaborer la mise en forme à l’avance comme dans la méthode précédente.

     

    La méthode de consolidation est la suivante :

    • On va se positionner dans la feuille "Synthèse".
    • On sélectionne la cellule à partir de laquelle le tableau sera construit.
    • On choisi le menu Données - Consolider. La boîte suivante s'ouvre :
     
    1.  
    1. Par défaut c'est la fonction "SOMME" qui est sélectionnée dans la zone "Fonction". Il existe d’autres fonctions comme par exemple moyenne, max, min, ecart-type, etc..

      En bas à gauche de la boîte de dialogue, les étiquettes " Ligne du haut " et " Colonne de gauche " sont inactives. Si on coche ces deux cases, le tableau sera construit avec le nom des colonnes (ici les mois) et le nom des lignes (ici les différents articles).

       

      • Cliquer dans une cellule quelconque de la feuille " Usine 1 " pour la rendre active.
      • Sélectionner à présent la plage de cellule B2:D5 comprenant les données de la feuille " Usine 1 " à consolider dans la feuille " Synthèse ", ainsi que les titres de lignes et de colonnes.

       

      Dans la zone référence de la boîte de dialogue s'affiche alors :

       Cliquer sur le bouton pour valider. La zone choisie devient une " source " d’information de la feuille " Synthèse ". Elle s’ajoute dans le cadre " Références source ".

       

       Répéter l'opération pour la feuille "Usine 2".

      • Cliquer dans une cellule quelconque de la feuille " Usine 2 " pour la rendre active.
      • Sélectionner à présent la plage de cellule B2:D5 contenant les données de la feuille " Usine 2 " à consolider dans la feuille " Synthèse", ainsi que les titres de lignes et de colonnes. Il est intéressant de noter que la zone sélectionnée dans la feuille " usine 1 " est proposée par défaut.

     

     Dans la zone référence de la boîte de dialogue s'affiche alors :

     

     

    Cliquer sur le bouton pour valider. La zone choisie devient une " source " d’information de la feuille " Synthèse ". Elle s’ajoute dans le cadre " Références source ".

     

    IMPORTANT :

    1/ Avant de quitter la boîte de dialogue, il faut mettre une croix dans l'option " Lier aux données source " si l'on désire créer un lien dynamique entre la source et la feuille de synthèse. Attention, la création d’un lien dynamique va alourdir votre fichier. Il est parfois préférable de recommencer la consolidation pour mettre à jour les tableaux de grande taille.

    2/ Cocher les cases " Lignes du Haut " et/ ou " Colonne de gauche " si vous avez inclus dans votre sélection les en têtes de colonnes et/ ou les en têtes de ligne.

     

     

     

    Valider avec le bouton OK

     

    Si on demande un lien dynamique, la feuille " Synthèse " apparaît alors en mode plan

     


  • LISTES PERSONNALISEES ET IMAGES
  •  

    Utiliser des listes

    Il existe dans Excel des listes que l’on peut utiliser de la façon suivante :

    Par exemple :

    Dans les cellules suivantes apparaitrons : " février " puis " mars " etc.

    Le même principe fonctionne avec lundi, mardi, mercredi, etc.

    NB : le format du mot saisi (majuscule, minuscule, première majuscule) sera repris, lors de la recopie, pour tous les éléments de la liste

     


    Créer ses propres listes

    Vous possédez une liste de noms que vous utilisez frequemment.Vous pouvez la mémoriser de façon à la réutiliser ultérieurement.

     

     

    Votre liste est désormais utilisable en tapant n’importe quel élément de celle-ci dans une cellule.

    Vous pourrez par la suite modifier cette liste en la sélectionnant dans la partie " Lstes personnalisées " et en agissant dans la partie " Entrées de la liste ".


    Insérer des images

     Insérer des images à partir d’un fichier connu.

    Si vous connaissez le nom et l’emplacement d’un fichier image, vous pouvez l’insérer en utilisant le menu " Insertion – image – à partir du fichier ".

     

    Insérer des images à partir d’une bibliothèque.

    Excel comporte un certain nombre d’images utilisables. Elles sont disponibles à partir d’une bibliothèque. On accède à cette bibliothèqye par le menu " Insertion – image – images de la bibliothèque " :

     

    NB : Si vous possédez sur votre disque dur des images appartenant à d’autres logiciels, il est possible de les rendre disponibles à partir de la bibliothèque en cliquant sur le bouton "Importer des images".

     

     

    Traitement de l’image insérée

     


  • LE MODE PLAN

     

     

  • Travailler en mode plan

    Le mode plan permet d’occulter, dans une feuille de calcul, les lignes ou les colonnes que l’on appelle lignes ou colonnes de détail, afin de n’afficher que les lignes ou colonnes de synthèse, c’est à dire les lignes ou les colonnes contenant les résultat d’un calcul.

    Ce mode d’affichage est très pratique quand on utilise de gros tableaux. Il permet de masquer temporairement certaines lignes ou colonnes pour ne visualiser que celles qui vous intéressent.


    Création d’un plan

    La création d’un plan sur une feuille de calcul se fait automatiquement. Excel va créer le plan en se basant sur les lignes ou colonnes contenant des formules de calcul.

    Dans le cas ou des lignes ou colonnes contiendraient des formules de calculs faisant elle-même référence à des lignes ou des colonnes contenant des formules de calcul, Excel va créer un deuxième niveau de plan.

     

    Exemple :

    Pour créer un plan on procédera comme suit :

    L’écran va alors changer d’aspect, et de nouveaux symboles vont apparaître. Ces symboles vont vous permettre de gérer le mode plan qui vient d’être créé.

    Le plan ainsi créé pourra être supprimé par le menu Données - grouper et créer un plan - effacer le plan.

    Pour utiliser le mode plan, voir le chapitre suivant


    Utiliser le mode plan

    l’écran Excel se présente ensuite de la façon suivante :

     
    1.  
    1. Les symboles situés au dessus des lignes d’en-tête représentent les liens qui existent entre les colonnes de synthèse et les colonnes de détail. Le symbole " - " permet de masquer les colonne de détail en cliquant dessus. Le symbole " + " permet d’afficher les colonnes de détail préalablement masquées.

       

      La feuille de calcul s’imprimera telle qu’à l’écran.


      LES MACRO COMMANDES
      1.  

         

      Les Macro commandes

      Certaines opérations longues et répétitives que l'on pourrait avoir à faire sur une feuille de calcul peuvent être automatisées. Cette automatisation passe par la construction de macro commandes. Une fois ces macros commandes réalisées, on demandera à Excel de les exécuter à chaque fois que nécessaire.


      Construction d’une macro commande

      Une macro commande est constitué par l'enregistrement d'une séquence d'actions habituellement réalisées au clavier ou à la souris. Pour construire la macro commande on va donc demander à Excel de mémoriser un certain nombres d'actions.

       

      Exemple :

      On possède un tableau contenant une liste d’élèves. On désire pouvoir trier ces élèves en fonctions de différents critères (alphabétique, moyenne, note de français d’anglais ou de math). Ces différents tri sont longs et fastidieux. On souhaite donc automatiser ces différentes opérations. Le tableau se présente comme ceci :

       

       

      Afin d'automatiser les opérations de tri (voir les fonctions de tri page *), on va construire des macro commandes que l'on déclenchera au moment voulu.

      On va maintenant effectuer toutes les actions qui seront ensuite exécutées automatiquement par la macro. Pour cela on va les enregistrer.

       

      Dans la feuille, choisir le menu Outils - Macro - nouvelle macro. La boîte suivante s’ouvre :

       

       Excel réclame un nom pour la macro (ne pas conserver le nom par défaut, ici Macro1). Ce nom doit être le plus explicite possible et ne comporter aucun espace. par exemple : tri_alpha. On peut également décrire de façon plus complète la macro commande que l’on va créer, en saisissant un commentaire dans la zone " Description ".

      A partir de cet instant toutes les actions sur le logiciel seront enregistrées. Une nouvelle barre d’outils apparaît. Elle ne contient qu’un seul outil qui nous permettra d’arrêter l’enregistrement de la macro commande.

       
      • Cliquer dans le tableau Choisir le menu Données - trier
      • Demander " NOM " comme première clé,
      • Demander " Prénom " comme 2ème clé,
      • Valider et constater le résultat

    La séquence d'actions est terminée, cliquer sur l’outil (ou utliser le menu Outils – Macro – Arrêter l’enregistrement).


    Exécution des macros

    Pour déclencher une macro commande il faut procéder comme suit :

    1. Choisir le menu Outils – Macro - Macros
    2. Dans la liste choisir la macro désirée.
    3. Valider.

    Il est possible de demander l’exécution de la macro en mode " pas à pas détaillé". Ce mode vous permettra de visualiser chacune des séquences de l’exécution de la macro. A utiliser en cas de mauvais fonctionnement de la macro.


    Incorporation d'un bouton macro sur la feuille de calcul

    Si l'on souhaite éviter de passer par le menu Outils - Macro, on peut installer sur la feuille de calcul, un bouton qui permettra, en cliquant dessus, de déclencher une macro commande définie par avance. Ce bouton n'apparaîtra pas à l'impression sauf paramétrage préalable.

    Vous pouvez affecter une macro à un bouton, à un objet dessiné ou à un contrôle graphique de votre feuille de calcul. Lorsque vous cliquez sur le bouton ou l'objet dessiné, votre macro s'exécute automatiquement.

    • Afficher la barre d'outil Formulaires. Pour cela, pointer la flèche de la souris sur la barre d'outil standard, cliquer sur le bouton droit de la souris puis sur l'option " Formulaires ")
    • Cliquer sur l’outil Bouton de la barre d’outils Formulaires  
    • Revenir sur la feuille EXCEL. La souris à pris la forme d'une croix.
    • Tracer un cadre d'environ 2 cm de coté en faisant glisser la souris - lâcher
    • Excel demande ensuite d'affecter à ce bouton l'une des macro commandes préalablement définies, et ce, par l’intermédiaire d’une boîte de dialogue.
    • Dans la boîte de dialogue qui s'ouvre, choisir la macro préalablement créée et valider (dans notre exemple on aura, dans la liste proposée, la macro tri_alpha).
    • Cliquer dans le corps du bouton, effacer le texte "bouton 1" et écrire le texte de votre choix (exemple "Tri par Nom" ou "Tri alphabétique").
    • Cliquer enfin à l'extérieur du bouton

     

    Pour exécuter la macro " tri_alpha " il suffit à présent de cliquer sur le bouton

    La taille et la mise en forme du bouton peuvent être modifiés. Pour ce faire il faut préalablement le sélectionner en maintenant la touche Ctrl enfoncée et en cliquant dessus.

     

    NB : Les macros commandes peuvent être affectées à n'importe qu'elle image ou objet de la feuille de calcul (graphique, clipart, Wordart, dessin paintbrush, etc..). Pour cela on incorpore l'objet souhaité sur la feuille de calcul, puis on utilise on clique sur l’objet avec le bouton droit de la souris et on choisi l’option " Affecter une Macro ". On choisi dans la liste la macro désirée et on valide.

     


  • PROTECTION DES DOCUMENTS
  •  

    Protection des cellules

     Protection de toutes les cellules d’une feuille de calcul

    Par défaut, toutes les cellules de la feuille de calcul sont dans un état latent de protection. Cette protection peut être activée par le menu Outils - Protection.

    • Sélectionner la feuille à protéger.
    • Choisir le menu Outils - Protection - protéger la feuille.
    • Saisir le mot de passe quelconque (par exemple : " secret "). Attention au respect des majuscules/minuscules.
    • Confirmer le mot de passe.

    Il est maintenant impossible de modifier le contenu ou le format des cellules de votre feuille de calcul.

    Pour supprimer la protection on choisi le menu Outils - Oter la protection de la feuille. Cette action n’est possible que si l’on connaît le mot de passe.

     

    Protection de certaines cellules d’une feuille de calcul

    Si vous souhaitez protéger certaines cellules d’un document pour éviter un effacement intempestif, (par exemple les cellules contenant des formules de calcul) et autoriser la saisie sur d’autres, il faut supprimer l'état de verrouillage latent sur les cellules qui seront autorisées en saisie.

     

    Utilisation d’une feuille de calcul partiellement protégée

    Pour saisir des données sur un document dont certaines cellules sont protégées, il faut connaître l’emplacement des cellules non protégées.

    On utilise alors la touche " Tabulation " du clavier 

     

    Pour revenir sur la cellule non protégée précédente, on appuie simultanément sur les touches
    Ctrl - Tabulation


    Protection du classeur

    Cette commande permet de protéger la structure du classeur contre des modifications dans l’ordre des feuilles, la suppression ou l’insertion de feuilles de calcul, etc.

    Pour activer cette protection, on choisi le menu Outils - protection - protéger le classeur. Unmot de passe optionnel est demandé.

    Pour désactiver cette protection, on choisi le menu Outils - protection - ôter la protection du classeur.


    Protection du fichier

    Pour interdire complètement l'accès à un fichier, il est possible de le verrouiller à l'aide d'un mot de passe. Cette protection peut éventuellement se combiner avec une protection des cellules. Ces deux modes de protection ne sont pas incompatibles entre eux.

    • Choisir le menu Fichier - Enregistrer sous
    • Cliquer sur le bouton "options" de la boîte.
    • Sur la ligne "Mot de passe protégeant le document" taper votre mot de passe et valider.
    • Excel vous demande ensuite de retaper votre mot de passe pour vérification
    • Valider toutes les boîtes de dialogue pour enregistrer le fichier avec le mot de passe.

     

    Pour supprimer ou modifier le mot de passe, procéder de la même façon.